Lizard State “AB”&“CD”

Packaging pour l’édition vinyle du premier EP du groupe garage rock Lizard State.

Le trio français de rock garage Lizard State sort en 2017 son premier EP sous la forme d’un double vinyle 45 tours, qui porte le nom des quatre faces des disques : AB et CD. Entre garage et psyché, le groupe se nourrit à la fois du Rhythm’n’Blues des années 60 et de la scène des années 2000 (Ty Segall, Thee Oh Sees, The Mallard…) pour poser des mélodies pop sur un rock marécageux.

Le groupe est venu me voir début 2017 pour la réalisation d’une pochette d’album, à décliner sur des affiches pour annoncer une tournée à venir dans toute la France. Puis, suite à une réduction du budget alloué au design, nous pensions reformuler le brief en ne réalisant qu’une pochette.

Conscient de l’énorme bagage graphique que transportent le rock garage et psyché, qui possèdent une véritable histoire de l’affiche et du poster, nous avons rapidement pris conscience du problème : un groupe de garage sans affiche, c’est inconcevable. C’est donc à ce moment que nous avons décidé de faire une pochette, qui serait en même temps une affiche.

Le groupe m’ayant laissé carte blanche sur la réalisation du visuel, j’ai dû fixer mes propres contraintes. Après quelques recherches, j’ai découvert que l’expression « Lizard State » en anglais (l’état reptilien) faisait référence au cerveau reptilien.

Dans l’évolution, l’homo sapiens possède d’abord un cerveau dit « reptilien », il s’agit de sa partie centrale que nous avons en commun avec les animaux et qui est le lieu où se forment toutes les réaction primitives : impulsions, colère, intuitions… Ce n’est qu’après que s’est développé autour le néocortex, qui nous différencie des bêtes et gère le langage, la communication et la réflexion. J’ai donc décidé de proposer une représentation visuelle de cet état, le moment où l’animal prend le dessus et où l’homme, même évolué, renoue avec ses instincts primaires et n’écoute rien d’autre que son cerveau reptilien.